Association loi 1901

Partenaires

Affiliation
Partenaire sport
Affiliation
Affiliation local

Que faire lorsque votre enfant Différent (avec TDAH, Troubles Dys, TSA) est victime d'intimidation ou harcelement.

 L'intimidation peut être définie comme un comportement agressif non sollicité impliquant un déséquilibre de pouvoir. Elle peut être physique (coups de poing, coups de pied, etc.], ou morale sous la forme d'insultes et de moqueries.

timi

 L'intimidation ne touche pas seulement les enfants atteints de TDAH. L'UNICEF a déclaré que le problème touche plus d'un enfant sur trois entre les âges de 13 et 15ans.

 

Dans la plupart des cas, l'intimidation physique a lieu dans les écoles, avec un petit pourcentage dans des espaces publics. L'intimidation a tendance à commencer à l'école primaire, atteindra son apogée au collège, et diminuer au lycée. Certains enfants sont plus à risque d'être victimes d'intimidation : les enfants handicapés, les enfants qui souffrent de TDA-H (Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité des troubles d'apprentissage. Des études montrent que les enfants confrontés à des problèmes comme le diabète, l'autisme, l'épilepsie, le TDAH, et le bégaiement sont plus susceptibles que les autres enfants d'être victimes d'intimidation.

Si vous soupçonnez que votre enfant TDAH est victime d’intimidations, il est vital que vous preniez les mesures appropriées. Ceci est parce que les effets de l'intimidation vont bien au-delà de l'incident réel : il a été prouvé que l’intimidation pourrait avoir des effets physiques et mentaux à long terme. Une étude récente a montré que les victimes d'intimidation ont tendance à avoir des niveaux plus élevés de protéine C-réactive (un biomarqueur de l'inflammation chronique] à l'âge adulte.et ils auraient une plus grande probabilité de souffrir de dépression, de troubles digestifs et d'anxiété. L'intimidation est également liée à un taux de suicide plus élevé.

Les enfants atteints de TDAH sont confrontés à une difficulté de former des amitiés étroites à l'école à cause de leurs comportements (impulsivité, comportements autoritaire, mauvaise estime de soi…)

 La première chose à faire est de prendre contact avec l'école, d’expliquer la situation surtout aux personnes en contact direct et permanent avec l'enfant : ses enseignants.

 Une autre façon d'aider votre enfant est l'aider à se faire des amis : les enfants qui font partie d'un cercle social serré sont moins susceptibles d'être victimes d’intimidations car ils se sentent moins vulnérables et isolées. Si vous trouvez que votre enfant s'entend bien avec l'autre enfant, essayez de favoriser l’amitié en invitant l'enfant à votre domicile et essayer de les divertir avec une activité ciblée courte. (Les enfants atteints de TDAH peuvent devenir frustrés avec des activités qui durent longtemps) Lorsque vous êtes seul à la maison avec votre enfant jouez avec lui afin qu'il s'habitue à certaines règles: la prise de son tour, de la patience pendant que quelqu'un d'autre joue, et apprendre à perdre. Même si l’intimidation se produit, il est essentiel que votre enfant sente que vous êtes là pour le soutenir. Dites à votre enfant que vous l'aimez, que vous serez toujours là pour l'écouter et que vous pouvez l'aider à résoudre les problèmes auxquels il sera confronté.

 

harcellement

Campagne Nationale "Non aux harcèlements!" à télécharger ici