Association loi 1901

Partenaires

Affiliation
Partenaire sport
Affiliation
Affiliation local

 

La dysgraphie

 

La dysgraphie est un trouble persistant dans l’acquisition ou l’exécution de l’écriture. 
Elle ne résulte pas d'un déficit intellectuel ou neurologique et on note fréquemment la présence de ce trouble chez les enfants dyspraxiques et dyslexiques. 
 Les conséquences de la dysgraphie : difficultés de relecture ou illisibilité, lenteur d’exécution, travaux mal tenus, peu soignés.
Les enfants dysgraphiques n’ont pas une bonne organisation et une bonne coordination de leur écriture.
Ils présentent des difficultés à créer des courbes et à conduire un trait,ils manquent de fluidité dans le geste de l'écriture cursive.
Les lettres sont alors disproportionnées, les espaces ne sont pas respectés entre les mots et les lignes ne sont pas droites.                                            

  Le neuropsychiatre Ajuriaguerra, a établi une classification des dysgraphies en cinq groupes distincts : 

  • dysgraphies molles : le tracé est irrégulier et la mise en page négligée, on remarque ainsi une impression de «laisser aller» avec une ondulation des lignes. L’écriture est petite et ronde et s’étale en largeur, certaines lettres sont atrophiées.
  • dysgraphies impulsives : on perçoit un manque de contrôle de mouvement. Les formes sont imprécises, l’hypermétrie entraine un allongement des finales.La mise en page est négligée avec des marges abstraites et des lignes mal tenues
  • dysgraphies maladroites : les formes sont lourdes, mal proportionnées, comprenant de nombreuses retouches et un tracé de mauvaise qualité. La page est mal organisée, le tout apparaît désordonné.
  • dysgraphies raides : l’écriture donne une impression de raideur, de tension,le tracé nécessite un effort tonique important qui lui confère un aspect anguleux.
  • dysgraphies lentes et précises : les lents et précis: le graphisme est appliqué et la mise en page soignée. La lenteur est excessive et s’accompagne d’ébauches de tremblements et de cabossages de certaines lettres

La dysgraphie a un impact certain sur la confiance en soi de l'enfant, elle est gênante et handicapante car l'écriture est un mode de communication largement utilisé en classe.
N'hésitez pas à adapter les outils,les feuilles avec lignes, les bics et les crayons ergonomiques.
Comme pour tous les autres troubles dys, une remédiation est indispensable pour aider l'enfant à progresser et à mieux maitriser cet exercice si difficile lui.

 

Voici des liens utiles pour soutenir ces enfants.

dysmoizazou 

momes.net Pour assouplir le geste. 

zaubette exercices-d-ecriture 

fiche-maternelle.com/apprendre-a-ecrire. Parce qu'il faut un début, quelque soit le temps que cela prend ! 

turbulus. eveil/ecriture

teteamodeler 

coloriage-educatif. coloriages-ecriture-lettres-mots-et-graphisme

goodoc.net/ADPE/graphisme/graphisme 

caboucadin 

reeducation-ecriture.com/reeducation_en_ecriture  

graphotherapie 

pepins-et-citrons.fr/famille-de-lettres 

Lien intéressant : http://reeducationdelecriture.fr/